rentrée mouvementée

Les professionnels de la finance connaissent tous l'adage "in May sell and go away". Après le mauvais début d'année 2018, est-il encore temps de vendre avant un possible orage?

On sait que les émotions jouent un rôle primordial dans les décisions d'investissement et il faut reconnaître qu'actuellement, le sentiment sur les marchés est mauvais, pour ne pas dire plus. Toutefois, la valeur des actions, à long terme, est déterminée par les fondamentaux économiques ainsi que ceux des entreprises. Or il faut reconnaître qu'au-delà des discussions sur la politique, le contexte mondial de l'économie est bon, avec une croissance positive dans les principales zones économiques. Ceci se traduit par de bons résultats, globalement, des entreprises, et c'est ce que l'on voit actuellement. Avec des valorisations assez attrayantes, les actions semblent bon marché, et ce n'est pas la hausse modeste des taux d'intérêts qui devrait enrayer ces bonnes perspectives. Les marchés actions actuels semblent donc davantage affectés par les discours politiques que leurs fondamentaux. Ceci ne devrait pas durer encore trop longtemps.

Prendre des décisions d'investissement sur de la politique est généralement une mauvaise chose à long terme. Rappelez-vous, ceux qui ont vendu leurs actions suisses suite à la décision de la BNS en 2015 d'enlever son plancher contre l'euro, ou ceux qui ont vendu leurs actions suite au Brexit ont raté des hausses significatives et n'ont plus que leurs yeux pour pleurer...

Ceci n'est pas une recommandation de placement mais il s'agit de notre opinion. Consultez votre conseiller avant tout investissement!

Nous serions heureux de partager avec vous nos réflexions et vous faire bénéficier de nos recommandations

N'hésitez pas à nous contacter!

30 ans d'expérience dans la gestion de fortune

Contact personnel et privilégié

Accès direct aux placements privés

Affilié à
l'OAR-G